RÉUSSIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Les propositions de la Fédération Française du Bâtiment

La construction neuve

performante

Le Bâtiment à Energie POSitive (BEPOS) est le bâtiment de demain. Toutefois, certains retours d’expériences font état d’un surcoût inacceptable pour les maîtres d’ouvrage. Expérimentation et évaluation, privilégiant l’optimisation des coûts de construction, s’imposent pour définir un référentiel BEPOS généralisable.

Poursuivre

l'expérimentation

Seule une expérimentation significative sur le long terme permettra de démontrer l’opérationnalité du nouveau référentiel E+C-. Les résultats objectifs de cette expérimentation permettront ainsi de fixer les futures exigences accessibles à l’ensemble des acteurs de la filière construction et des maîtres d’ouvrage.

L’évaluation de la performance environnementale d’un bâtiment, jusqu’alors définie par la seule consommation énergétique, intègre désormais le critère carbone. Un nouveau référentiel en définit le cadre et une expérimentation est en cours pour évaluer les niveaux d’exigences du BEPOS et du contenu carbone sur les plans économique et technique.

Cette expérimentation doit se poursuivre au-delà 2018 et sans restriction en termes de délais. Il est essentiel que l’objectif d’obtenir des résultats conséquents et exploitables soit la priorité des Pouvoirs publics.

© Auris| Fotolia

Une future réglementation environnementale ne peut être envisagée que sur la base de ces résultats représentatifs. Les exigences du référentiel réévaluées permettront de construire des bâtiments neufs performants en adéquation avec les attentes des acteurs professionnels et de la capacité des maîtres d’ouvrage à investir. Aussi, une application progressive de la réglementation selon la typologie des bâtiments s’est toujours montrée bénéfique.