RÉUSSIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Les propositions de la Fédération Française du Bâtiment

Le Bâtiment,

acteur du climat

Le secteur du bâtiment se trouve être un acteur majeur du climat du fait des consommations énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre qu’il engendre. La loi sur la transition énergétique fixe des objectifs ambitieux pour réduire cette part.

Retranscription de la video pour sourds et malentendants

En accord avec notre stratégie d'aider à rendre Internet accessible aux sourds et malentendants, si vous désirez nous aider à traduire cette video en langage des signes, cliquez ici

ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE ET CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE : ÉVOLUTION DES BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS NEUFS
Les réglementations thermiques pour les bâtiments résidentiels neufs ont permis de réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre.

En 1974, date de la première réglementation thermique, un bâtiment résidentiel neuf consomme 470 kWhEP/(m².an) et émet 87 kg de CO2/(m².an) en moyenne.

En 1988, grâce à l’augmentation des épaisseurs d’isolation et à la généralisation de la ventilation mécanique, un bâtiment résidentiel neuf consomme 280 kWhEP/(m².an) et émet 40 kg de CO2/(m².an) en moyenne.

Avec la RT 2000, un bâtiment résidentiel neuf consomme 190 kWhEP/(m².an) et émet 37 kg de CO2/(m².an) en moyenne.

Avec la RT 2005 les exigences sont encore renforcées et l’isolation par l’extérieur se développe, ainsi que la ventilation hygroréglable et les chaudières à condensation. Un bâtiment résidentiel neuf consomme désormais 150 kWhEP/(m².an) et émet 34 kg de CO2/(m².an) en moyenne.

La réglementation actuelle, la RT 2012, impose une mesure de l’étanchéité à l’air et la mise en place d’une énergie renouvelables dans toutes les maisons neuves. La consommation moyenne est de 50 kWhEP/(m².an) et les émissions passent à 29 kg de CO2/(m².an).

La prochaine réglementation visera à construire de bâtiments à énergie positive, qui produiront autant d’énergie qu’ils en consomment.