RÉUSSIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Les propositions de la Fédération Française du Bâtiment

La construction neuve

performante

Le Bâtiment à Energie POSitive (BEPOS) est le bâtiment de demain. Toutefois, certains retours d’expériences font état d’un surcoût inacceptable pour les maîtres d’ouvrage. Expérimentation et évaluation, privilégiant l’optimisation des coûts de construction, s’imposent pour définir un référentiel BEPOS généralisable.

Dépasser

l'approche énergétique

Pour atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, toutes les nouvelles constructions devront avoir un contenu en carbone limité. Cependant leur coût doit rester acceptable pour le maître d’ouvrage quel qu’il soit.

Actuellement, la performance environnementale d’un bâtiment neuf est définie par la seule consommation énergétique. Or, il faudra rapidement prendre en compte son « contenu carbone », c’est-à-dire l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre liées à sa construction, son exploitation et sa déconstruction.

Cette nouvelle approche de conception aura des impacts sur le choix des produits de construction (matériaux et équipements), leur provenance, leur recyclabilité, et sur le type d’énergie utilisée (gaz, électricité, énergies renouvelables…).

© Agnes Janin | internetBusinessbooster.com

Pour les professionnels du bâtiment, il est impératif de rester pragmatiques, sans rejeter des filières constructives ou énergétiques qui ont fait leurs preuves, et de maîtriser les coûts associés. Les bâtiments doivent par ailleurs concilier la performance énergie-carbone avec l’accessibilité, la qualité d’usage et le confort des occupants.