RÉUSSIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Les propositions de la Fédération Française du Bâtiment

La lutte contre

la précarité énergétique

En France, près de 20 % de la population serait en situation de précarité énergétique, avec des logements mal isolés et inconfortables. Le programme Habiter Mieux de l’ANAH (2) prévoit l’aide à la rénovation énergétique de 100 000 logements en 2017. Ce dispositif doit être amélioré et pérennisé.

Pérenniser le dispositif

d'aides aux ménages précaires

Si l’on veut respecter l’objectif de résorber la précarité énergétique inscrit dans la loi de transition énergétique, il est nécessaire d’inscrire les dispositifs d’aides sur le long terme.

Le programme Habiter Mieux de l’Agence nationale de l'habitat (ANAH) permet aux ménages en situation de précarité de bénéficier d’une aide et d’accompagnement pour la rénovation de leur logement. Une enveloppe a été allouée pour la période 2015-2017, mais il est nécessaire de pérenniser cet adossement au-delà de 2017. Plus globalement le budget de l’ANAH doit être sécurisé et ne pas subir des à-coups tels que ceux subis ces dernières années.

Afin de valoriser la qualification RGE des entreprises qui réalisent les travaux de rénovation énergétique, la FFB demande que le principe d’écoconditionnalité soit appliqué aux aides et à l’éco-prêt «Habiter Mieux» de l’ANAH.
Un dispositif supplémentaire d’aides a été mis en place dès 2016 : les CEE précarité énergétique (non cumulable avec les aides de l’ANAH). Il s’agit de primes délivrées par les fournisseurs d’énergie ou distributeurs de carburants, avec des montants bonifiés par rapport aux CEE classiques.

@ Fantasista | Fotolia

La FFB a mis en place pour ses adhérents depuis plusieurs années une offre clé en main appelée «PRIM’3E©», une marque déposée de PROM UCF SARL, filiale de UECF–FFB, qui s’appuie sur 2 partenariats : TOTAL MF et Sonergia.
Pour toute information complémentaire sur PRIM'3E, rendez-vous sur www.prim3e.fr