RÉUSSIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Les propositions de la Fédération Française du Bâtiment

Les énergies

renouvelables

La Loi sur la transition énergétique vise à doubler la part des énergies renouvelables d’ici 15 ans. Encore faut-il s’en donner les moyens. Un nombre suffisant d’entreprises et artisans formés et qualifiés est nécessaire, ainsi que des dispositifs de soutien adaptés, favorisant notamment l’autoconsommation.

Donner un cadre

à l’autoconsommation

Avec le développement des énergies renouvelables (EnR) dans les bâtiments, locales et intermittentes, l’autoconsommation et le stockage d’énergie deviennent des solutions d’avenir. Un cadre réglementaire est nécessaire à leur essor.

Les panneaux photovoltaïques intégrés aux bâtiments sont amenés à se développer grâce à la généralisation des bâtiments neufs à énergie positive et au développement des véhicules électriques.

La FFB plaide en faveur d’une refonte du mode de soutien du photovoltaïque dans le bâtiment en ce qui concerne l’autoconsommation de l’électricité. Il s’agit de remplacer le système actuel de tarifs d’achat par un système de soutien à l’autoconsommation, basé sur un tarif d’achat adapté à l’installation et sur une prime proportionnée au taux d'autoconsommation.

Plusieurs techniques existent déjà pour le stockage de l’électricité (batteries au lithium ou au plomb notamment).

@ Kara | Fotolia

D’autres technologies sont actuellement en cours d’études ou d’expérimentations, avec comme objectif d’améliorer la performance et de réduire les coûts.

En outre, une régulation intelligente de l’électricité à l’échelle d’un îlot de bâtiments permettra d’optimiser les réseaux.