RÉUSSIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Les propositions de la Fédération Française du Bâtiment

La lutte contre

la précarité énergétique

En France, près de 20 % de la population serait en situation de précarité énergétique, avec des logements mal isolés et inconfortables. Le programme Habiter Mieux de l’ANAH (2) prévoit l’aide à la rénovation énergétique de 100 000 logements en 2017. Ce dispositif doit être amélioré et pérennisé.

Mettre en place

une évaluation globale des logements

L’Evaluation Globale du Logement, récemment préconisée par le Conseil National de l’Habitat, pourrait être un outil pour la rénovation énergétique.

L’évaluation globale du logement (EGL) consiste à réaliser un bilan approfondi :

- technique : diagnostic technique et préconisations hiérarchisée de travaux,
- économique : fourchette de prix des travaux préconisés à durée de validité limitée, potentiel d’économies d’énergie réalisables,
- social et financier : prise en compte de l’accessibilité pour les personnes âgées ; adéquation entre les ressources du ménage, ses besoins et les solutions de financement auxquelles il peut prétendre ; orientation vers les dispositifs d’aide aux travaux ou d’aides personnelles les mieux adaptées.

@ acinquantadue | Fotolia

En cas de travaux importants bénéficiant d’une aide publique, telle que celle de l’ANAH, les trois volets de l’EGL seraient exigés pour les ménages modestes, voire intermédiaires, en lieu et place du diagnostic de performance énergétique obligatoire.