RÉUSSIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Les propositions de la Fédération Française du Bâtiment

La construction neuve

performante

Le Bâtiment à Energie POSitive (BEPOS) est le bâtiment de demain. Toutefois, certains retours d’expériences font état d’un surcoût inacceptable pour les maîtres d’ouvrage. Expérimentation et évaluation, privilégiant l’optimisation des coûts de construction, s’imposent pour définir un référentiel BEPOS généralisable.

Fiabiliser la méthode ACV

et renforcer la compétence des acteurs

L’analyse de cycle de vie est une méthode complexe et encore émergente. Peu d’acteurs à ce jour maîtrisent sa mise en œuvre. Une nécessaire fiabilisation de la méthode accompagnée d’une montée en compétence des acteurs doit s’opérer sur le sujet à court terme.

L’expérimentation sur la performance environnementale des bâtiments neufs a débuté à l’automne 2016 pour une durée approximative d'un an mais qui reste à confirmer. Sur cette période, très courte, la méthode de l’analyse de cycle de vie (ACV) est testée. Cette expérimentation permettra d’estimer un indicateur « carbone » qui sera intégré dans la réglementation qui succèdera à la RT 2012.

L’ACV bâtiment est une méthode récente, complexe, sur laquelle il n’existe que peu de retours d’expérience. Le calcul ACV bâtiment in fine présente des niveaux d’incertitude élevés dus aux imprécisions de la méthode et aux données environnementales des produits et équipements manquantes qui pénalisent le résultat.

© Gino Santa Maria | Fotolia

Il est donc impératif :
- de réduire les incertitudes liées à la méthode ACV bâtiment pour pouvoir exploiter un résultat fiable, condition sine qua non pour figurer dans un texte réglementaire,
- d’accélérer la production de données environnementales dans la base INIES et leur vérification par tierce partie,
- de mettre en place un dispositif permettant la montée en compétence rapide sur l’ACV des acteurs de la construction (maîtrise d’œuvre notamment) en lien avec le dispositif FEEBAT existant.