RÉUSSIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Les propositions de la Fédération Française du Bâtiment

La lutte contre

la précarité énergétique

En France, près de 20 % de la population serait en situation de précarité énergétique, avec des logements mal isolés et inconfortables. Le programme Habiter Mieux de l’ANAH (2) prévoit l’aide à la rénovation énergétique de 100 000 logements en 2017. Ce dispositif doit être amélioré et pérennisé.

Simplifier

le dispositif des aides ANAH

Le dispositif de l’Agence nationale de l'habitat (ANAH) visant à accorder des aides pour lutter contre la précarité énergétique manque de fluidité.

Le pilotage des aides de l’ANAH pour l’amélioration énergétique des logements est réalisé au niveau des départements.

Les délais pour la vérification de l’éligibilité des dossiers et pour le versement de l’aide à l’issue des travaux sont souvent très longs. Cette situation est aussi préjudiciable pour un certain nombre de ménages qui peuvent aller jusqu’à renoncer à réaliser les travaux. Un processus de dématérialisation et de simplification est en cours ; il doit être accéléré.

La FFB propose aussi de généraliser la pratique de l’acompte et le versement direct des aides aux entreprises, sous le contrôle de l’ANAH, ceci afin d’éviter qu’elles engagent des opérations sur leur propre trésorerie. Enfin, les entreprises doivent être assurées que le reste à charge du client sera bien payé. En complément de l’éco-prêt à taux zéro ANAH mis en place en 2016, la généralisation de subventions complémentaires par les collectivités territoriales pourrait permettre de mieux gérer ce risque.

@ cbckchristine | Fotolia

Depuis fin 2016, l’ANAH propose une nouvelle aide destinée aux copropriétés : "Habiter mieux copropriétés fragiles". Celle-ci comprend le financement d’une assistance à maîtrise d'ouvrage et une pour les travaux permettant d’atteindre un gain énergétique de 35%.