RÉUSSIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Les propositions de la Fédération Française du Bâtiment

Des professionnels de confiance

Les qualifications RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) permettent d’identifier près de 60 000 entreprises et artisans compétents en matière d’efficacité énergétique ou d’énergies renouvelables. Ce sésame est désormais indispensable pour réaliser des travaux résidentiels ouvrant droit aux aides de l’État.

Simplifier

l’accès au dispositif RGE

Le dispositif de qualifications RGE doit être allégé sur le plan administratif pour le rendre plus accessible aux entreprises et artisans du bâtiment, tout en maintenant les exigences de qualité attendues par les maîtres d’ouvrage. La qualification RGE est le contrat de confiance des professionnels.

L’accès aux qualifications RGE est trop contraignant pour certains métiers. C’est notamment le cas pour les chauffagistes qui doivent suivre parfois jusqu’à cinq formations obligatoires et obtenir autant de qualifications. Le temps à y consacrer, ainsi que le coût, constituent pour eux de véritables freins qu’il est nécessaire de lever.

La FFB propose plusieurs simplifications permettant d’alléger le carcan administratif qui dissuade les entreprises de s’inscrire dans cette démarche.

@ rdnzl | Fotolia

Parmi elles, plusieurs nécessitent une application immédiate. Par exemple, permettre aux entrepreneurs expérimentés de justifier leurs compétences en matière d’énergies renouvelables, sans suivre un parcours supplémentaire de formations obligatoires.