RÉUSSIR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE
Les propositions de la Fédération Française du Bâtiment

La rénovation

énergétique

Le marché de la rénovation énergétique des bâtiments, pourtant présenté comme incontournable, ne connait pas l’essor espéré. Les efforts effectués dans le cadre du Plan de Rénovation Energétique de l’Habitat doivent être amplifiés, clarifiés et pérénisés. La même dynamique doit être engagée pour le tertiaire.

Nos clients, partenaires, fournisseurs de services et nous-mêmes utilisons des cookies et des technologies similaires pour fournir et sécuriser nos services et pour comprendre et améliorer leurs performances.

 

Sélectionnez "Accepter les cookies" pour autoriser cette utilisation ou "Gérer les préférences" pour faire votre choix en matière de cookies.

 

Vous pouvez modifier vos préférences en matière de cookies et retirer votre consentement dans vos préférences à tout moment.

 

Bâtir pour la Planète - Tableau des cookies

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous utilisez nos services, vous nous faites confiance pour le traitement de vos informations. Nous nous efforçons de les protéger, tout en vous permettant d'en garder le contrôle.

Autorisez-vous Bâtir pour la Planète à utiliser des cookies d'analyse et de statistique ? Ces cookies nous aident à en savoir plus sur les performances de nos Services et à comprendre, améliorer et rechercher des produits, des fonctionnalités et des services.

  • _gid
  • _gat
  • _ga

Decline all Services
Accept all Services

Retranscription de la video pour sourds et malentendants

En accord avec notre stratégie d'aider à rendre Internet accessible aux sourds et malentendants, si vous désirez nous aider à traduire cette video en langage des signes, cliquez ici

L’écoconditionnalité est un phénomène important, pour la FFB et donc pour les entreprises du bâtiment, car nous avons affaire à un nouveau marché qui est celui des économies d’énergie. Pour cela nous devons être des vrais pros et rassurer nos clients.
Rassurer c’est leur dire qu’on s’engage sur les résultats ; on s’engage aussi à être contrôlés ; on s’engage aussi à conseiller.
D’un autre côté, on va utiliser pour cela de l’argent public, donc il est totalement normal aussi que l’Etat, et donc les citoyens, puissent contrôler l’utilisation de cet argent public, qu’il soit bien destiné à faire des économies d’énergie. Donc, globalement, pouvoir être reconnus garants de l’environnement, c’est certifier le marché et le développer.
On peut relancer le marché de la rénovation de façon très simple, avec des mesures pérennes, c’est-à-dire qui s’inscrivent dans le temps et donc qui rassurent nos clients. Ça c’est la première chose. La deuxième : des mesures simples, c’est-à-dire que, pour nos clients, l’accessibilité à ce genre de mesures soit connu et reconnu de tous.
A partir de ce moment-là, il y aura communion entre les entreprises, reconnues garantes de l’environnement, et les clients. Par exemple, il faudrait que l’ANAH puisse aussi bénéficier du dispositif, de façon à ce qu’elle puisse rassurer ses clients en faisant travailler des entreprises RGE, et donc des vrais pros de l’environnement.